19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 08:40

   Café Landtmann, donc, à deux pas de l'hôtel de ville. Serveurs en costume, vestiaire à l'entrée, pas de musique, ambiance bourgeoise et tamisée, les gens s'y rencontrent après une soirée à l'Opéra, pour discuter pendant des heures autour d'un verre, ou en solo pour dévorer les journaux. 

landman (2)

 

Mais nous sommes là pour dévorer des pâtisseries... Un parfait canneberge-mascarpone qui arrive à rester léger. Et une tarte aux marrons: Biscuit aérien chocolaté, mousse aux marrons, insert chocolaté, crème de marron sur le dessus. Le tout avec un bon parfum de stroh, délicieux. La recette est dans le livre acheté chez Babette, mais je ne sais pas si j'aurai la patience de réaliser toutes ses couches.

landman (4)

 

A boire, un "lait de tigre": Miel, lait chaud et stroh. Stroh? Un rhum à 60 degrés qui goûte les raisins secs de la glace plombière, on va dormir paisiblement...

 

Petit aparté culturel, lors de mon premier séjour à Utrecht, en repérage avant de m'y installer, passage devant une boulangerie qui affichait fièrement "Hier de lekkerste chipolatataart van de stad", soit "ici la meilleure tarte à la chipolata de la ville". J'avais pris la photographie de la devanture mi amusée, mi horrifée, un tarte à la saucisse, pouah, quelle horreur.

 

Quelques mois après, ayant enfin rencontré Monsieur G, je lui raconte l'anecdote. Il semble ne pas compendre, hé oui, il m'explique, aux Pays Bas, Chipolata, c'est simplement des raisins dans du rhum. Ouf, tout de suite, cela semble plus appétissant...

Café Landtmann - Doktor-Karl-Lueger-Ring 4 - Wien

landman (3)

 

    Passons au Prückel, situé en face du MAK (musée des arts appliqués), oui oui, pour du sucré, encore et toujours.

Le coup de coeur de la journée? Leur thé glacé maison, bu avant d'avoir pu être photographié. Pas une once de thé dedans mais un saveur d'automne parfaite: Pommes infusées avec zeste de citron et cannelle, délicieux.pruckel

 

   Pour bibi, des gnocchis de semoule revenus dans du beurre et servis avec des fruits marinés dans du vin rougerégressif à souhait: Le goût d'enfance de la semoule + un peu d'alcool = paradis.pruckel (4)

 

 Pour Monsieur G, une sachertorte (le classique chocolat-abricot, que nous n'avions juste que là jamais goûté). Vraiment pas mal, on craint toujours que ce genre de gâteau soit trop dense et bourratif, et là, il y a assez de blanc d'oeuf monté en neige / levure / mauvaise foi pour ne pas s'en rendre compte.   

Café Prückel - Stubenring 24 1010 Wienpruckel (3)

 

 

Partager cet article

Published by foodandfashion - dans Vienne
commenter cet article

commentaires

El Pollo 20/11/2011

Je suis aussi allé chez Landtmann et c'est vrai que c'était très très bon ! On se méfie un peu des douceurs autrichiennes, mais on se rend compte que dans ces établissements-là en tous cas, la
finesse est au rendez-vous !

Who's that girl

Bruxelloise d'adoption et française néerlandophile,

ici tout se mélange et ça discute

voyage, cuisine, restos et jolies choses.
----------

Qui suis-je, FAQ & Presse

 

ContactA

Facebook.png Rss.png Pinterest.png twitter-bird-dark-bgs-copie-2
 

Follow on Bloglovin

Recherche

Liens

LiensA.jpg

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog